Audience du site : la progression continue - Le blog d'échecs & informatique - Echecs et informatique sur PC-Windows

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Audience du site : la progression continue

Publié par Rob dans Autre · 12/4/2021 08:55:58
Tags: audience

De décembre à mars, la progression de l'audience d'Echecs & Informatique s'est globalement poursuivie, tant en nombre de visites qu'en nombre de visiteurs différents. A l'exception d'un creux très marqué en février, la courbe  semble toujours suivre une pente de progression régulière et très forte.
Le graphe du nombre de pages consultées est beaucoup plus irrégulier. Le pic impressionnant du mois de novembre (12.000 pages vues) a enfin été dépassé en mars,  quoique modestement. Il était dû vraisemblablement au fait que les nombreux internautes découvrant le site l'exploraient en profondeur, ce dont témoigne le nombre élevé de pages vues par visites : plus de 5, contre une moyenne de 2,5 à 3 pages selon les mois, habituellement.
Quoi qu'il en soit, plus de 13.000 pages vues au mois de mars, hors bots et spider bien sûr, c'est encourageant, pour un site thématique qui n'existe que depuis neuf mois !







Je m'attends un peu à ce que les courbes de progression commencent à s'aplatir dans les prochains mois. En revanche je ne crains pas du tout un arrêt de l'accroissement de l'audience du site. Echecs & Informatique a encore un bon potentiel de progression, car il comble un vide abyssal : en France, les animateurs des échecs font preuve en général d'un manque total de considération, d'intérêt et de compétence pour des outils informatiques, pourtant extrêmement puissants, très accessibles et massivement utilisés par l'aristocratie des joueurs d'échecs. Aucun grand champion international qui n'ait les yeux rivés sur son écran d'ordinateur!
Je m'interroge toujours sur les raisons de ce dédain. Résistance de la part d'institutions vieillottes et conservatrices ? Encadrement trop âgé pour bien maîtriser les logiciels? Méfiance héritée des années 90, lorsque les moteurs d'échecs les plus performants n'offraient pas un jeu très naturel ? Peur des formateurs de se voir remplacés par l'ordinateur? Je ne sais pas, mais je ne peux que constater ce fait : les logiciels ne font pas partie de la culture échiquéenne française. Et c'est bien dommage.





Aucun commentaire

Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();