Les grands maîtres simulés - Echecs et informatique sur PC-Windows

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Grands Maîtres

Jouer contre des grands maîtres simulés





 



Jouer contre des moteurs simulant le jeu de tel ou tel grand maître des échecs est un luxe qu'il est tout à fait possible d'obtenir aujourd'hui. Certains moteurs sont suffisamment puissants et plastiques pour proposer des profils de personnalité crédibles. Le plus doué est incontestablement le moteur Rodent. Le moteur est polyvalent et avec son système "d'accord de personnalité", riche de plus de 70 paramètres, il est capable de simuler avec réalisme tous les styles de jeu. Actuellement, vingt-six personnalités de grands maîtres lui sont associées.

Le moteur Prodeo est également très fort, sur ce plan. Il propose autant de paramètres que Rodent. Ils sont cependant moins bien documentés et je ne proposerai pas de vous guider, comme je l'ai fait avec Rodent, pour l'utiliser. Je n'insisterai que sur les sept profils déjà crées simulant des joueurs célèbres.



Capablanca, Botvinnik, Karpov, Kasparov...

Un autre important pourvoyeur de grands maîtres simulés est l'interface Lucas Chess, qui propose une collection de "moteurs GM" riche de 16 membres, dont beaucoup sont inévitablement  les mêmes que ceux proposés par Rodent ou ProDeo. On ne sait pas avec précision quels sont des moteurs internes de LC celui ou ceux qui ont été bricolés pour parvenir à ces 16 profils mais étant donné le sérieux de l'équipe de développement de Lucas Chess, on peut les supposer crédibles.

C'est le moteur The King, qui équipe la franchise d'échecs Chessmaster, qui offre la plus grande collections de GM : 49 simulation balayant l'essentiel de l'histoire des échecs, du 19eme siècle jusqu'à, disons, hier (Chessmaster n'a plus évolué depuis plus de 15 ans), mais avec une nette sureprésentation des GM américains...


Les limites des joueurs simulés

Il faut être conscient des limites des profils simulés. Ce sont d'intéressantes approximations et c'est tout. La plupart, sinon tous, se basent d'abord sur l'opinion que se sont forgée les spécialistes sur la base de parties particulièrement célèbres et/ou d'évènements prestigieux, tel que le championnat du monde. Une fois créé, le profil d'un GM simulé jouera toujours de la même manière. Un champion humain ne fonctionne jamais ainsi. Son jeu évolue dans le temps mais aussi dans l'espace, en fonction des circonstances. Ne prenons qu'un seul exemple, celui de Vladimir Kramnik. Il est habituel de classer l'ancien champion du monde dans la catégorie des joueurs positionnels et défensifs, très forts certes mais dont les parties sont ennuyeuses. Or, dans la première partie de sa carrière, Kramnik avait un style beaucoup plus offensif et étonnait par ses combinaisons tactiques complexes. Au fur et à mesure qu'il progressait dans la hiérarchie échiquéenne, son jeu devenait plus sage et plus défensif. Mais ce n'est même pas toujours vrai ! Dans les épreuves du championnat du monde, face à des joueurs qui ne laissent pas impunie la plus petite erreur, la prudence était de mise et Kramnik affichait une préférence pour les lignes calmes. Dans d'autres compétitions aux enjeux moins importants, devant des joueurs moins prodigieusement forts, Kramnik retrouvait son style offensif et combinatoire naturel. Question: quel Kramnik est le bon ?  


Tal, Petrossian, Nimzowitsch, Kortchnoï.


Les grands maîtres de Rodent III

Le moteur Rodent III simule avec fidélité (et une force de plus de 3000 Elo) le jeu de 21 grands personnages de l'histoire des échecs. Auxquels s'ajoutent mes deux profils : Paul Morphy et Viktor Kortchnoï. Nous avons, approximativement dans l'ordre de la chronologie historique :

Adolf Anderssen / Paul Morphy / Wilhelm Steinitz / Siegbert Tarrasch / Akiba Rubinstein / Frank Marshall / Emanuel Lasker / José Raúl Capablanca / Aaron Nimzowitsch / Richard Reti / Alexandre Alekhine / Mikhaïl Botvinnik / Tigran Petrossian / Mikhaïl Tal / Viktor Kortchnoï / Boris Spassky / Bent Larsen / Bobby Fischer / Anatoli Karpov / Garry Kasparov / Vishy Anand / Manuel Bosboom / Veselin Topalov.

Les profils de chacun de ces joueurs sont dotés de bibliothèques d'ouvertures réalisées à partir des parties des champions eux-mêmes, afin de parfaire le mimétisme.

Ce qui manque à Rodent III, c'est quelques uns des joueurs les plus forts de ces dix dernières années. La collection s'arrête à hier. La présence de Vishy Anand est déjà presque une anomalie. Aucun joueur de la nouvelle génération n'est simulé - et notamment pas Magnus Carlsen, qui restera pourtant, c'est certain, comme un moment important dans l'histoire des échecs.

Tous les profils de Rodent III sont commentés sur cette page du site : "Les grands maîtres de Rodent:  21 Famous personality".

Arena est l'interface la plus adaptée pour utiliser les joueurs simulés de ce moteur. Pour l'installation voir cette page.


Bobby Fischer, Boris Spassky, Anderssen, Steinitz.


Les grands maîtres de Rodent IV


Bien que partageant les mêmes principes "d'accordabilité", Rodent IV est trop différent de Rodent III pour que les personnalités développées pour lui puisse être utilisées, même avec un petit peu d'adaptation. Une convertion demande un certain travail. Par ailleurs, l'auteur de Rodent, Pawel Koziol, a beaucoup élevé son niveau d'exigence. Et c'est pourquoi le moteur en version IV ne propose plus que trois grands maîtres du passé : Morphy, Nimzowitsch et Mikhaïl Tal. C'est peu, mais j'ai passé du temps à  toutes les anciennnes personnalités de Rodent III, à l'exception de Manuel Bosboom, qui n'est pas un joueur de premier plan.
Par la suite,  j'ai  développé  des  personnalités complètement nouvelles : Max Euwe (en collaboration avec Fabien Sauser), Nigel Short, Rudolf Spielmann, Ulf Andersson et Maxime Vachier-Lagrave. Ce qui fait en tout 27 simulations de grands maîtres pour Rodent IV.


Les moteurs "Grand Maître" de Rodent IV


Plus récemment, Fabien Sauser et moi avons développé un nouveau concept pour Rodent IV : les "Moteurs Grand Maître". Il s'agit de moteurs Rodent bricolés pour fonctionner comme des moteurs totalement autonomes, avec la personnalité de chaque grand maître déclinée en 10 niveaux de jeu, de 1200 à 3000 Elo. Chaque personnalité "Grand maître" est dotée d'un jeu complet de bibliothèques d'ouvertures afin de s'adapter à chaque degré de force.
Tous les GM de Rodent IV sont désormais disponibles sous cette forme, sauf Ulf Andersson, ce profil n'étant pas encore testé.


Chessmaster 4000 Turbo


Chessmaster 4000 Turbo a été la première édition de la célèbre franchise commerciale d'échecs à proposer des simulations de grands maîtres. 22 pour être préçis :

Alexandre Alekhine, Ulf Andersson, Mikhaïl Botvinnik, José Raul Capablanca, Robert Fischer, Anatoli Karpov, Isaac Kashdan, Garry Kasparov, Emanuel Lasker, Frank Marshall, Paul Morphy, Aaron Nimzowitsch, Tigran Petrossian, Samuel Reshevsky, Richard Réti, Akiba Rubinstein, Yasser Seirawan, Vassily Smyslov, Boris Spassky, Rudolf Spielmann, Mikhaïl Tal et Siegbert Tarrasch.

Le logiciel est abandonware et donc à présent librement téléchargeable. C'est un programme sous Dos mais il fonctionne très bien avec l'émulateur DosBox. Le site Abandonware France en propose une version automatisée, qui s'installe comme n'importe quel programme Windows.
Les simulations de CM 4000 sont correctes dans l'ensemble bien que moins précises que celles des versions 9, 10 et 11 de Chessmaster. Par ailleurs, elles ne s'appuient que sur des bibliothèques généralistes et non sur des bibliothèques dédiées comme ce fut le cas par la suite.  Par contre elles seront immédiatement utilisables, sans complication.


The King et les 49 GM de Chessmaster


Le programme d'échecs commercial Chessmaster, avec son célèbre moteur The King, fut le premier à être accompagné d'un module de créations de personnalités et à proposer une petite cinquantaine de simulations de grands maîtres d'échecs, d'hier ou d'aujourd'hui. Voici la liste complète :

Alekhine, Anand, Anderssen, Bird, Blackburne, Bogoljubow, Botvinnik, Capablanca, Christiansen, Euwe, Evans, Fine, Fischer, Flohr, Geller, Ivanchuk, Kamsky, Karpov, Kashdan, Kasparov, Keres, Kortchnoï, Larsen, Lasker, Leko, Marshall, Morphy, Najdorf, Nimzowitsch, Paulsen, Petrossian, Pillsbury, Polgar, Reshevsky, Réti, Rubinstein, Seirawan, Shirov, Short, Smyslov, Spassky, Steinitz, Tal, Tarrasch, Tartakower, Tchigorin, Timman, Waitzkin et Zukertort.

Même si le nombre de paramètres de programmation de The King ne permet pas la précision apportée à une simulation par Rodent ou Prodéo, ces imitations ont été développées par des professionnels et validées par des grands maîtres. Elles tiennent la route et la ressemblance vous sautera aux yeux.
Pour rendre ces simulations encore plus réalistes, j'ai créé 126 bibliothèques d'ouvertures pour les accompagner - deux ou trois par grand maître, afin qu'elles puissent s'adapter au niveau de force choisi pour la personnalité.


Lucas Chess et ses 16 "moteurs GM"

Dans sa série "Moteurs GM", Lucas Chess propose lui aussi 16 simulations de grands maîtres. Comme on pouvait s'y attendre, beaucoup (Alekhine, Anand, Botvinnik, Capablanca, Fischer, Karpov, Kasparov, Lasker, Petrosian, Spassky, Steinitz et Tal) sont déjà dans la liste des famous personality de Rodent. Mais il y a quatre inédits, qui comblaient un vide avec bonheur. Deux anciens,  Max Euwe et Vassily Smyslov, un senior, Vladimir Kramnik, et un jeunot, Magnus Carlsen. Voir : "Lucas Chess : menu jouer".

Pour obtenir ces diverses personnalités, les auteurs ont d'abord eu recours à Greko 7. Ce moteur ne proposait que six paramètres pour régler le style et un dernier pour le niveau de jeu. Ce n'était pas suffisant pour définir finement une personnalité et par ailleurs, le jeu n'était pas toujours très réaliste. Par la suite, des moteurs programmables de deuxième génération ont permis de proposer des joueurs plus crédibles - et en particulier des imitations de grands maîtres assez fidèles. Ces moteurs sont notamment Greko 12.9, Amyan 1.62, Fruit 2.3.1, Gambit Fruit 4bx,  Deep Toga NPS 1.9.6, Hamster 0.5. Le style natif de ces moteurs et le nombre de paramètres mobilisable est variable. Ils ont été utilisés en fonction de la personnalité à émuler. Je suppose que Gambit Fruit, moteur offensif et spéculatif, était parfait pour imiter Tal tandis que Fruit, beaucoup plus sage, allait mieux pour Karpov, par exemple. Bizarrement Rodent, pourtant le moteur le plus abouti en matière de création de personnalités, n'a pas été sollicité.
Quoi qu'il en soit, les Grands Maîtres de Lucas Chess sont de bonnes imitations, sans doute pas aussi bonnes que celles de Rodent mais comparables à celles que proposait Chessmaster il y a quelques années.


Comment utiliser les bibliothèques d'ouvertures des moteurs GM ?


Pour chaque moteur GM, Lucas Chess propose une bibliothèque d'ouvertures spécifique, au format Polyglot (.bin), du nom du joueur simulé. C'est une très bonne chose mais cette bibliothèque n'est pas automatiquement sélectionnée en même temps que vous choisissez un moteur GM. Avant de lancez la partie, n'oubliez pas d'ouvrir l'onglet "Coup Initiaux" du menu des moteurs, de choisir la bonne bibliothèque et de cocher la case "Mandatoire".


Sur ce même onglet vous aurez à régler un paramètre important : à côté de "Coup de l'adversaire" vous avez un menu spinbox qui contient quatre choix :

➤"Sélectionné par le joueur" : si vous avez choisi une ouverture spécifique (en cliquant un peu plus haut sur le bouton "Ouverture") vous forcerez le moteur GM à l'utiliser.

➤Aléatoire équitable : il y aura un tirage au sort du coup à jouer mais une ouverture très rarement jouée par le GM aura autant de chance d'être sélectionnée qu'une ouverture fréquemment pratiquée. C'est le choix par défaut.

➤Aléatoire proportionnelle : tirage au sort là encore mais une ouverture fréquemment pratiquée par le joueur aura beaucoup plus de chance d'être sélectionnée qu'une ouverture rarement employée (le meilleur choix selon moi)

➤Toujours le % le plus élevée : la ligne d'ouverture la plus performante (celle qui a donné le plus de parties gagnante) sera automatiquement jouée (le moins bon choix).

Par ailleurs, les bibliothèques d'ouvertures des moteurs GM sont minuscules. La plus petite (Steinitz) ne pèse que 8 Ko ; la plus grosse (Karpov), 44 ko. Elles ne contiennent donc que les ouvertures les plus courantes du GM et les lignes seront peu développées. Si vous souhaitez voir le moteur jouer à un niveau très élevé, vous pourrez les remplacer par des bibliothèques plus conséquentes. Par exemple, les bibliothèques de Rodent - du moins pour les 12 GM en commun avec ce moteur (voir "Les bibliothèques d'ouvertures de Rodent").

Pour les quatre autres, j'ai créé moi-même  les bibliothèques adéquates. Vous les trouverez en téléchargement avec les fiches sur les GM, plus bas. Copiez les bibliothèques dans le dossier "Openings" de Lucas Chess (c'est obligatoire).



Prodeo

Le hollandais Ed Schröder fut l'un des premiers à mettre en service des versions très largement paramétrables de Prodeo, son moteur gratuit, afin de mimer des personnalités différentes. Depuis la version 1.2, aujourd'hui inutilisable, chaque distribution du moteur contient d'ailleurs sept profils mimant les personnalités d'Alexandre Alekhine, Vishy Anand, Bobby Fischer, Anatoli Karpov, Garry Kasparov, Judit Polgar et Mikhaïl Tal.
Depuis la version 2.6, Ed Schröder propose un outil en ligne de création de "personnalités". Vous le trouverez ici : http://rebel13.nl/pers26.html
Malheureusement, il n'y a pas assez d'indications pour régler en connaissance de cause les 110 paramètres proposés et personnellement, j'ai renoncé à l'utiliser, préférant me concentrer sur Rodent.

Utiliser les sept profils de personnalité pose par ailleurs quelques problèmes pratiques car s'ils sont présents dans toutes les versions de Prodeo, y compris les plus récentes, celles-ci ne sont pas configurées pour les utiliser. Rien de bien compliqué cependant. Voir à ce sujet: "Jouer contre Alekhine, Anand, Fischer, Karpov, Kasparov, Polgar ou Tal ?"
Notez qu'il y a un profil qui n'est pas déjà pris en charge par Rodent ou Lucas Chess, celui de Judit Polgar, première femme à dépasser 2700 Elo et à se classer dans le top 10 des meilleurs joueurs du moment. Une joueuse au style flamboyant, qu'on appréciera de retrouver sur nos ordinateurs.

Gestion des bibliothèques d'ouvertures

Prodeo utilise un système d'ouvertures qualifié "d'intelligent", c'est-à-dire censé s'adapter au style de jeu du joueur. Il s'appuie sur la base de données ECO (EOC dans la terminologie de Prodeo). Intelligent mais pas assez tout de même pour choisir les lignes préférées des grands maîtres. Si vous utilisez Arena comme interface, guidez le moteur vers une bibliothèque d'ouverture dédiée. J'ai créé pour le moteur The King de Chessmaster des bibliothèques d'ouvertures abk pour les 49 personnalités simulées pour le jeu. Tous les joueurs de Prodéo étant commun à cette liste, il vous suffit d'aller chercher les bonnes bibliothèques.  

Télécharger le pack de bibliothèques de grand maîtres ?



Chessterfield

Chessterfield est un vieux moteur à réseau neuronal livré avec un module d'apprentissage permettant de construire de nouveaux fichiers de poids à partir de plusieurs dizaines de milliers de parties au format Pgn. Nouveaux fichiers de poids signifiant "style différent". Voir "Chessterfield CL i5a, moteur neuronal".
Il faut au moins 40.000 parties pour avoir un profil qui dépasse 1800 Elo et donc Chessterfield n'est pas vraiment adapté pour créer des simulations de GM. J'ai toutefois utilisé quelques subterfuges pour créer un profil Judit Polgar et un profil Alexei Shirov d'une force d'environ 1800 Elo. Ce n'est pas très puissant, d'où le nom de "MiniPolgar" et de "Petit-Shirov" que je leur ai donné. Mais les profils, accompagnés de bibliothèques d'ouvertures créée avec les parties des deux joueurs, me semblent assez réussis.




Les moteurs qui jouent comme...

Certains moteurs, avec leur configuration par défaut, ont un jeu qui ressemble à celui de tel ou tel joueur humain.

Ainsi, AdroitChess (2080 Elo) joue à la manière de Tigran Petrossian.

AnMon (2550 Elo), Houdini (3200 Elo*) et Rhetoric (2800 Elo) ont un jeu offensif et spéculatif proche du style d'Alexei Shirov.

Komodo (3400 Elo**) est un Karpov like.

Sissa (1950 Elo), GreKo (2700 Elo) et Stockfish (3400 Elo), avec des niveaux de force très différents, sont proches du style offensif de Kasparov.

Gambit Fruit (2700  Elo) et Open Tal (2600 Elo) ont été développés pour jouer à la manière risque-tout de Mikhaïl Tal.

SmarThink (3000 Elo) est un clone informatique de Bobby Fischer.

Alarm (2200 Elo) et Mustang (2040 Elo) jouent à la manière de Viktor Kortchnoï.

Winchess (2300 Elo), moteur très équilibré entre jeu positionnel et jeu tactique-offensif, pourrait se comparer à Alexandre Alekhine.


*Pour la version 15a, gratuite. La dernière version d'Houdini approche les 3400 Elo
**Pour la version 12, gratuite.


 
 
 
 
 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();