Moteurs Grand Maître - Echecs et informatique sur PC-Windows

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Grands Maîtres

Les moteurs "Grand Maître"



L'interface graphique Lucas Chess propose depuis plusieurs années la série des "moteurs GM", des personnalités imitant le style de jeu de 16 grands joueurs d'échecs. Ces joueurs, obtenus en bricolant quelques-uns des plus de cinquante moteurs abrités par l'interface, sont sommaires mais immédiatement utilisables, sans manipulations complexes.  
C'est l'idée que Fabien Sauser et moi avons retenue pour notre série de moteurs "Grand Maître". Les personnalités GM seront proposées comme des moteurs autonomes, avec tout ce qui leur est nécessaire pour fonctionner mais aussi avec dix niveaux de force différents, de 1200 à 3000 Elo. Sauf que ces grands maîtres, réalisés avec le moteur Rodent IV, seront beaucoup plus fins que ceux de Lucas Chess.




Sommaire de cette page

Rodent IV
Max Euwe, premier moteur "Grand Maître
Les moteurs "Grand Maître" disponibles
Fiabilité du niveau de force
Bien utiliser les moteurs "Grand Maître"
    Considérer le moteur comme un adversaire humain
    Menu de configuration du moteur
Installation des moteurs
    Installation dans Arena
    Installation dans Lucas Chess
    Installation dans Fritz
Fidélité du style



Rodent IV

Rodent, développé par le polonais Pawel Koziol, est un moteur exceptionnel, conçu pour imiter le jeu humain. Très fort (3000 Elo), polyvalent car équilibré entre capacité de calcul et connaissance positionnelle, il est aussi très finement programmable. En faisant jouer ses 70 variables, on peut reproduire tous les styles humains, même les plus extrêmes.
Chaque personnalité peut utiliser deux bibliothèques d'ouvertures. La première, appelée "guide", est réalisée à partir des habitudes du GM en matière d'ouverture. La simulation jouera donc les débuts de partie comme la personnalité qu'elle imite. Une seconde bibliothèque, généralement beaucoup plus imposante, prendra le relais après épuisement de la bibliothèque guide.
Actuellement, Rodent IV peut utiliser 24 personnalités de grands maîtres. Pour transformer chacune en moteur autonome, il y a un peu de travail. Il faut modifier le fichier de configuration du moteur, créer un profil de personnalité pour chaque niveau de force, générer les bibliothèques manquantes, supprimer tout ce qui ne sert plus, réorganiser les répertoires, rassembler tous les fichiers nécessaires à la personnalité, lancer, tester… Cela ne se fera pas en un jour.


Max Euwe, premier moteur "Grand Maître"

La première personnalité à faire l'objet de cette intégration approfondie est le hollandais Max Euwe, champion du monde de 1935 à 1937. Le moteur Rodent-Euwe s'installe comme n'importe quel moteur UCI dans n'importe quelle interface graphique acceptant les moteurs UCI. Puis, depuis le menu de configuration du moteur, il suffit de choisir la version de la personnalité dotée du niveau de force recherché.



Pour Euwe, nous avons créé dix déclinaisons, afin d'avoir dix niveaux de force différents, de 1200 Elo (Micro-Euwe) à la force maximale du moteur (Maxi-Euwe). Chacune de ces déclinaisons a son propre jeu de bibliothèques. Ainsi la personnalité la plus faible s'appuie sur une bibliothèque guide légère (10 Ko) qui lui donnera les cinq ou six premiers ½ coups. "Micro.bin", la bibliothèque principale, prendra modestement le relais. C'est une bibliothèque généraliste de petite taille (75 ko) qui laissera vite la place au moteur. Si nous avions utilisé les bibliothèques de Maxi-Euwe, notre petit Euwe à 1200 Elo serait beaucoup trop fort dans l'ouverture.
Par contre, Maitre-Euwe (2200 Elo) utilise une bibliothèque guide beaucoup plus grosse (61 Ko) et la bibliothèque principale historique "_31to80.bin", qui complète la bibliothèque guide avec les ouvertures typiques de l'époque de Max Euwe.



Les moteurs "Grand Maître" disponibles

Vous trouverez ci-dessous à télécharger tous les moteurs "Grand Maître" de Rodent, soit 28, pour actuellement 26 personnalités disponibles, Anand et Larsen étant proposés sous deux formes, pour rendre compte de deux facettes différentes de ces grands joueurs.


Alekhine



Un vieux profil pour Rodent II de Pawel Koziol, réactualisé pour Rodent III et que j'ai adapté à Rodent IV.


Télécharger le moteur Alekhine ?

Lire la mini-bio d'Alekhine ?

Le profil Alekhine pour Rodent IV


Anand



Vishy Anand a un type de jeu équilibré, assez proche du style natif du moteur Rodent. On ne verra jamais le GMI indien jouer en défense à la manière de Petrossian ou en attaquant débridé façon Tal. Par contre, son jeu peut varier autour d'un point d'équilibre entre défenseur modéré et attaquant prudent. Pawel Koziol ayant préféré représenter la facette défensive d'Anand, j'ai développé de mon côté un profil pour rendre compte d'Anand lorsqu'il est plus incisif.


Télécharger le moteur Anand défenseur modéré ?

Télécharger le moteur Anand attaquant prudent ?

Lire la mini-bio de Vishy Anand ?

Les profils Anand pour Rodent IV


Anderssen



Pour réaliser cet Anderssen, je me suis basé sur le très vieux profil pour Rodent II de Pawel Koziol et sur la simulation diffusée avec le programme Chessmaster. Il a été assez longuement testé et je suis assez satisfait du résultat, sauf sur un point : il joue faiblement. Il est vrai que nous sommes face à un joueur du 19eme siècle !


Télécharger le moteur Anderssen ?

Lire la mini-bio d'Anderssen ?

Le profil Anderssen pour Rodent IV


Botvinnik



Personnalité développée par Pawel Koziol pour Rodent III et que j'ai adapté à Rodent IV.


Télécharger le moteur Botvinnik ?

Lire la mini-bio de Botvinnik ?

Le profil Botvinnik pour Rodent IV


Capablanca



Pawel Koziol a fourni il y a longtemps une ébauche de Capablanca pour Rodent II, avant de l'oublier dans un coin. En m'en inspirant assez librement, j'ai construit ma propre simulation du joueur cubain. Le style positionnel et défensif de Capablanca est facile à reproduire avec Rodent.


Télécharger le moteur Capablanca ?

Lire la mini-bio de Capablanca ?

Le profil Capablanca pour Rodent IV


Euwe



J'ai élaboré cette personnalité Max Euwe avec l'aide de Fabien Sauser. De tous les profils que j'ai produits ou adaptés de Rodent II ou III, c'est celui qui a été la plus testé. Je le crois très fiable.


Télécharger le moteur Euwe ?

Lire la mini-bio de Max Euwe ?

Le profil Euwe pour Rodent IV


Fischer



Le grand champion américain a été simulé pour Rodent III par Pawel Koziol et j'ai ensuite adapté le vieux profil à Rodent IV. Représenter le style de jeu vif, simple et clair de Fischer ne présentait pas de véritable difficultés.


Télécharger le moteur Fischer ?

Lire la mini-bio de Fischer ?

Le profil Fischer pour Rodent IV


Karpov



Cette personnalité a été conçue initialement pour Rodent II par Bredan J. Norman, un grand connaisseur du moteur et l'un des principaux pourvoyeurs de personnalités pour lui. Puis il a été peaufiné et modifié pour Rodent III par Pawel Koziol. Enfin, je l'ai adapté à Rodent IV. Un de mes préférés...


Télécharger le moteur Karpov ?

Lire la mini-bio de Karpov ?

Le profil Karpov pour Rodent IV


Kasparov



On ne sait plus qui a développé cette simulation de Kasparov. Certains me l'attribut car je l'ai diffusé sur la page concernant Rodent III, il y a déjà longtemps, mais je n'en suis pas pour autant l'auteur. Je l'ai adapté pour qu'elle puisse fonctionner avec Rodent IV mais je ne l'ai pas testé en profondeur. Toutefois les paramètres choisis paraissent justes. L'ancien champion du monde avait un style tactique-offensif que Rodent sait très bien imiter.


Télécharger le moteur Kasparov ?

Lire la mini-bio de Kasparov ?

Le profil Kasparov pour Rodent IV


Kortchnoï



Kortchnoï n'est pas facile à simuler avec Rodent car le moteur ne peut pas changer de style de jeu en cours de partie. Or, le grand maître ex-soviétique jouait souvent une première partie très défensive et positionnelle avant de passer à l'attaque, développant un jeu très agressif, dès que son adversaire lui en donnait l'occasion. En utilisant certains subterfuges de programmation, permettant de ruser avec l'accord de personnalité de Rodent, j'ai obtenu quelque chose qui ressemble à ce style "deux-en-un". Ce n'est pas le grand maître le plus préçis mais lui aussi a été beaucoup testé et il fonctionne assez bien.


Télécharger le moteur Kortchnoï ?

Lire la mini-bio de Kortchnoï ?

Le profil Kortchnoï pour Rodent IV


Lasker



Cette personnalité très peaufinée du grand champion allemand a été conçue par Pawel Koziol pour Rodent III et je viens d'assurer sa conversion pour Rodent IV, après avoir longtemps hésité à me lancer. La dimension psychologique du jeu de Lasker m'inquiétait. Mais comme nous sommes tenus d'en faire abstraction, l'adaptation à Rodent IV s'est révélée finalement assez simple.


Télécharger le moteur Lasker ?

Lire la mini-bio de Lasker ?

Le profil Lasker pour Rodent IV


Larsen



Larsen est typiquement le genre de joueur qui ne se laisse pas enfermer dans un style. Il peut jouer un jour en attaquant farouche et risque-tout, adepte des positions déséquilibrées, le lendemain en défenseur prudent préférant les lignes calmes. Il pouvait même changer de style dans la même partie… Comme pour Lasker, j'ai jugé utile de proposer ici deux Larsen différents, celui de Pawel Koziol, au style nimzovien, avançant lentement et prudemment et celui, inspiré de la simulation de Chessmaster, que j'ai développé moi-même pour obtenir un Larsen plus offensif. Il n'est pas impossible qu'un troisième Larsen, plus mordant, plus "talien", vienne un jour enrichir cette petite collection…


Télécharger le moteur Larsen "nimzovien" ?

Télécharger le moteur Larsen "attaquant modéré" ?

Lire la mini-bio de Bent Larsen ?

Les profils Larsen pour Rodent IV


Marshall



L'un des derniers romantiques, simulé pour Rodent II par Pawel Koziol et facilement adapté à Rodent IV. Comme pour Anderssen, il faut s'attendre à une chute de force par rapport au profil par défaut de Rodent.


Télécharger le moteur Marshall ?

Lire la mini-bio de Marshall ?

Le profil Marshall de Rodent IV


Morphy



C'est l'une des nouveautés de Rodent IV, mise au point par Pawel Koziol lui même, qui a développé "Space", une heuristique spécifique pour rendre compte de la préoccupation du champion américain pour le contrôle de l'espace central. Une personnalité très pointue et hautement réaliste.


Télécharger le moteur Morphy ?

Lire la mini-bio de Morphy ?

Le profil Morphy pour Rodent IV



Nimzowitsch



C'est l'une des trois personnalités GM proposées avec la distribution de Rodent IV. Un profil très fin, soigneusement peaufiné par Pawel Koziol.


Télécharger le moteur Nimzowitsch ?

Lire la mini-bio de Nimzowitsch ?

Le profil Nimzowitsch de Rodent IV


Petrossian



L'ancien champion du monde arménien faisait preuve d'un jeu défensif et bloquant très catactéristique, auquel Pawel Koziol s'est attaqué dès les débuts du moteur Rodent. J'ai adapté ce très vieux profil à Rodent IV. Comme Kortschnoï, Petrossian passait souvent à l'attaque dans une seconde phase du jeu. La simulation a donc un peu les mêmes limitations.


Télécharger le moteur Petrossian ?

Lire la mini-bio de Petrossian ?


Le profil Petrossian de Rodent IV


Rubinstein



La personnalité initiale a été élaborée par Pawel Koziol pour Rodent III et elle aura été la dernière que j'aurai adaptée à la version IV du moteur, probablement à cause d'un a-priori négatif envers le style mou et positionnel - mais néanmoins très efficace - de Rubinstein.


Télécharger le moteur Rubinstein ?

Lire la mini-bio de Rubinstein ?

Le profil Rubinstein pour Rodent IV


Short



L'une de mes rares créations ex-nihilo. Le GM anglais fait preuve d'un style très agressif et peu variable qui ne m'a pas posé beaucoup de difficultés.  


Télécharger le moteur Short ?

Lire la mini-bio de Short ?

Le profil Short de Rodent IV


Spassky



La personnalité d'origine était proposée par Pawel Koziol pour Rodent II. Sur mon site je propose aussi une version de Spassky plus offensive mais elle n'est pas suffisamment étayée pour figurer ici. Assez proche du style natif de Rodent, le profil Spassky est très performant et affiche un haut niveau de force.


Télécharger le moteur Spassky ?

Lire la mini-bio de Spassky ?

Le profil Spassky de Rodent IV



Spielmann



Je connaissais très peu ce joueur autrichien lorsque je suis tombé sur un profil Spielmann pour Chessmaster 4000. Le personnage m'a plus et son style risque tout aussi. Une autre de mes créations ex-nihilo, dans un style à la Tal assez sympathique. J'avoue cependant qu'il a été peu testé et qu'il est probablement un peu caricatural.


Télécharger le moteur Spielmann ?

Lire la mini-bio de Rudolf Spielmann ?

Le profil Spielmann pour Rodent IV


Steinitz



Simulation de Pawel Koziol pour Rodent III, que j'ai adapté à Rodent IV.

Télécharger le moteur Steinitz ?

Lire la mini-bio de Wilhelm Steinitz ?

Le profil Steinitz pour Rodent IV


Tal



L'une des trois personnalités GM officielles de Rodent IV, développée initialement par Bredan J. Norman et revue en profondeur par Pawel Koziol. L'une des meilleures simulations pour Rodent, que ses paramètres extrêmes affaiblissent toutefois fortement.


Télécharger le moteur Tal ?

Lire la mini-bio de Tal ?

Le profil Tal pour Rodent IV


Tarrasch



Le vieux profil pour Rodent II de Pawel Koziol a été à minima adapté à Rodent III. Je l'ai converti pour Rodent IV, en proposant au passage quelques petites modifications par rapport à la version d'origine. C'est cette variante que j'ai utilisé pour faire fonctionner ce moteur GM.


Télécharger le moteur Tarrasch ?

Lire la mini-bio de Tarrasch ?

Le profil Tarrasch pour Rodent IV


Topalov




Une personnalité Topalov a été développée initialement par Brendan J. Norman. Mais cet auteur tenlentueux aime accentuer fortement les traits stylistiques de la personnalité imitée. Et il s'est bien laché sur Topalov !  Du coup  je me suis basé sur son profil pour créer un Topalov plus mesuré. Peut-être devrais-proposer les deux versions ? Je vais y réfléchir...


Télécharger le moteur Topalov ?

Lire la mini-bio de Topalov ?

Le profil Topalov pour Rodent IV


Vachier-Lagrave



Une personnalité imitant MVL, notre champion tricolore, j'y pense depuis longtemps ! Pendant des mois je me suis demandé comment la mettre au point, puis je me suis lancé. Je suis assez satisfait du résultat et au passage je précise que le profil MVL est pratiquement aussi fort que le moteur Rodent par défaut. Le champion français étant une personnalité très offensive, éloignée du jeu par défaut de Rodent, j'ai trouvé cela surprenant.


Télécharger le moteur Vachier-Lagrave ?

Lire la mini-bio de Maxime Vachier-Lagrave ?

Le profil Vachier-Lagrave pour Rodent IV



Fiabilité du niveau de force

Il n'est guère possible d'avoir un niveau Elo totalement fiable pour tous les contrôles de temps et toutes les personnalités. Les réglages de force ont été calibrés pour des parties blitz. Ils seront encore relativement justes pour des parties 40/10 ou 40/15. En partie longue, par exemple une heure pour 40 coups avec temps additionnel, un moteur réglé à 1500 Elo risque d'être sensiblement plus fort que prévu. Il faut donc en tenir compte.



Le profil choisi joue également. La personnalité Short est, par exemple, nettement inférieure, à la personnalité Vachier-Lagrave. En toute logique, la simulation de Short réglée à 1500 Elo devrait donc être moins forte que la simulation MVL sur le même réglage. Toutefois, ce n'est pas absolument certain. Pawel Koziol a remarqué que des personnalités qui sont clairement plus faibles pour un Rodent à pleine puissance, se comportent parfois mieux lorsqu'elles sont affaiblies.

En revanche, à moins d'utiliser pour faire tourner le moteur du matériel vraiment ancien, la puissance de l'ordinateur ne devrait pas jouer sur le niveau de force. En effet, le réglage de Elo est basé principalement sur la limitation du nombre de nœuds explorés. Une fois le nombre atteint, le moteur jouera le meilleur coup trouvé. Avec un ordinateur lent, cela prend simplement plus de temps.

Pour résoudre ce problème de fiabilité des niveaux de force, je fais jouer les moteurs GM les uns contre les autres à différents niveaux de force. Cela va donner lieu à la production de plus de 1600 parties à terme, ce qui demande du temps. Mais lorsque ce sera terminé, je pourrais ajuster avec précision la force des moteurs.



Bien utiliser les moteurs Grand Maître

Considérer le moteur comme un adversaire humain

La bonne utilisation d'un moteur Grand Maître consiste à le considérer comme un humain et à l'affronter dans une partie blitz, standard ou longue, en partie d'entraînement ou en mode tournoi, en s'abstenant de tenter de limiter sa force par quelque autre moyen. A la limite, vous pourriez utiliser la possibilité que vous offre certaines interfaces de ne pas vous imposer l'horloge (Arena) ou bien de vous octroyer un temps de réflexion supérieur à celui de l'ordinateur (Lucas Chess). Il ne serait pas cohérent par contre de jouer contre un moteur GM limité à 1200 Elo et en même temps de le forcer à un temps de réflexion par coup d'une seconde ou de l'empêcher d'explorer au delà de cinq coups. Car les restrictions s'additionneraient et nous aurions bien moins que les 1200 Elo prévus.

Menu de configuration du moteur


Les moteurs sont prêts à l'emploi mais vous devrez tout de même ouvrir le menu de configuration pour, au minimum, choisir le niveau de force de votre  personnalité Grand Maître. Ce menu recèle une douzaine d'autres paramètres à régler, qu'il serait bon de connaître.


Menu de configuration du Moteur Euwe, affiché dans l'interface Arena

Threads et HashTable

Deux paramètres doivent particulièrement retenir votre attention : le nombre de cœurs (Threads) mobilisés par l'ordinateur et la taille de la table de hachage (Hash). Les valeurs affichées jouent beaucoup sur les performances du moteur. Or, par défaut, Rodent n'utilise qu'un seul cœur de votre ordinateur et la taille de la table de hachage est est fixée très bas, à 16 Mo.
Si vous disposez de deux ou quatre cœurs, vous avez intérêt à en mobiliser au moins deux. La personnalité ne jouera pas plus fort mais sera plus rapide.
Le réglage de la table de hachage est un autre élément de performance majeur. 16 Mo est une valeur correcte pour une utilisation du moteur à un niveau faible mais insuffisante au dessus de 1500 Elo. Si vous ne changez rien, le moteur ne sera pas moins fort mais il sera plus lent qu'il ne devrait. Il est donc souhaitable de maîtriser la taille de la table. La bonne valeur dépend beaucoup de votre ordinateur, mais nous suggérons les chiffres suivants, si vous avez au moins deux coeurs et 4 Go de ram :
32 Mo pour des personnalités jusqu'à 1500 Elo
64 Mo entre 1500 et 1800
128 Mo entre 1800 et 2200
256 Mo entre 2200 et 2700
512 Mo, si possible, au delà de 2700 Elo
Si vous utilisez quatre cœurs, avec 8 Go de ram, il faudra des tables plus grosses. Notre conseil: doubler les tailles ci-dessus.

Personality

Ouvrez ce menu pop-up afin de sélectionner le niveau de force souhaité pour votre personnalité GM.

Autres paramètres

Le menu de configuration du moteur permet de faire quelques autres réglages qui ne sont pas fondamentaux mais qu'il est néanmoins utile de connaître. Voyons cela rapidement :

➤UCI_LimitStrength: en principe ce paramètre n'a plus d'effet. Mais par sécurité, décochez-le, afin d'être bien sûr de laisser le moteur gérer lui-même le niveau de force.

➤Tauting (commentaires souvent acerbes de la personnalité), PrintPv (affichage de la réflexion du moteur), Verbose et VerboseBook (informations diverses dans la zone de notification de l'interface) ne jouent pas sur le fonctionnement du moteur. Ces paramètres apportent uniquement des informations à l'utilisateur. Avec un petit bémol : lorsque "PrintPv" est coché, le moteur est légèrement ralenti. Ce ne sera préjudiciable que sur les machines très peu performantes.

➤TimeBuffer. Si la personnalité semble avoir des difficultés à gérer le temps correctement, augmenter sensiblement la valeur de "TimeBuffer", par défaut sur 10. Commencez par 20 et si le problème persiste, augmentez encore de 10 unités.
Les difficultés de gestion du temps se produisent en général sur les machines peu puissantes, qui ont du mal à communiquer à la vitesse requise les informations nécessaires à l'interface. Augmenter la valeur de "TimeBuffer" est l'un des moyens de le résoudre, mais ralenti un peu le moteur. Si le problème n'est pas aigu, une autre méthode peut être efficace: décocher "PrintPv". L'affichage des données de réflexion représente en effet un flux de données très important entre le moteur et l'interface.

➤MultiPv et Ponder : voir MultiPv et Pondération dans le glossaire.

MobilityRebalancing : cet algorithme modifie légèrement le jeu du moteur et améliore légèrement son niveau de force en jouant sur l'ajustement dynamique des tables de pièces-cases. Coché ou pas, la différence sera minime.

Plus bas, dans la section concernant l'installation des moteurs dans trois interfaces (Arena, Lucas Chess et Fritz) nous verrons comment accéder à ce menu de configuration.




Installation des moteurs

Les moteurs Grand Maître peuvent fonctionner sans difficulté avec toutes les interfaces graphiques acceptant les moteurs UCI, qu'elles soient gratuites (Arena, Lucas Chess...) ou commerciales.

Quelle que soit la personnalité Grand Maître, le processus sera toujours le même, mais variera en fonction de l'interface choisie. Il est hors de question de fournir une procédure détaillé pour toutes les interfaces existentes. Nous nous contenterons de le faire pour trois d'entres-elles : Arena, Lucas Chess et Fritz.

Les moteurs GM peuvent aussi être utilisés dans le gestionnaire de bases de parties Scid v PC. Par contre Crafty Chess Interface et Mayura Chess Board, dans sa version freeware, ne sont pas adapté car ces interfaces ne donnent pas accès au menu de configuration des moteurs.


Installation dans Arena

Arena est l'une des meilleures interfaces gratuites actuelle. C'est elle que nous vous conseillons d'utiliser prioritairement pour faire fonctionner les moteurs GM.


Mise en place


Pour installer le moteur dans l'interface : menu "Modules" (ou F11) > "Installer nouveau module".



Ouvrez le répertoire du moteur GM et sélectionnez le moteur adapté à votre ordinateur. Dans la plupart des cas, il s'agira de la version "x64". Choisissez la version "plain" si la précédente ne fonctionne pas. Si vous avez du très vieux matériel, rabattez-vous sur la x32.
Si Arena vous demande de choisir un "type de module", la coche doit être positionnée sur "UCI". Validez et démarrez le moteur, comme vous le suggère l'interface.




Configuration

Une fois le moteur installé, vous ne ferez pas l'économie de lancer son menu de configuration. C'est indispensable : menu "Modules" > "Module 1" > "Configurer" ou Ctrl +1. C'est d'ici que vous allez choisir un niveau de force pour votre personnalité GM, déterminer le nombre de coeurs de votre ordinateur à utiliser et la taille de la table de hachage. Et quelques autres paramètres d'importance secondaire (voir "Bien utiliser les moteurs Grand Maître").




Jouer

Avant de jouer contre le moteur GM, vous devez déterminer quel type de partie vous souhaitez: menu "Niveau" > "Régler" ou CTRL + L. Sur ce menu, les items qui vous intéressent seront essentiellement "Blitz" et "Tournoi".

Si vous voulez que le réglage de Elo ait un sens, évitez d'employer les items "Prof: de recherche fixe, "Temps par coup" et "Nodes", qui vont rajouter des limitations à un moteur déjà limité.
Ensuite, démarrez la partie : menu "Fichier" > "Nouveau" ou Ctrl + N. Si vous voulez jouer avec les blancs, il vous suffit de déplacer une pièce. Si vous souhaitez jouer avec les noirs, demandez  au  moteur  de  jouer  le premier coup : menu "Partie" > "Ordinateur joue!" ou Ctrl + Z.

Dans le cas où vous voudriez ne pas avoir de contrainte de temps et réfléchir autant que vous voulez entre chaque coup, désactivez la pendule d'Arena : menu "Options" > "Pendule arrêtée".

Vous trouverez sur ce site un manuel d'utilisation d'Arena très détaillé.


Installation dans Lucas Chess

Les moteurs Grand Maître fonctionnent aussi très bien avec Lucas Chess, une interface graphique ludique, puissante et gratuite.

Mise en place

Pour installer le moteur dans Lucas Chess : menu "Outils" > "Moteurs" > "Moteurs externes"...



La fenêtre de gestion des moteurs externes s'ouvre. Cliquez sur "Nouveau" et guidez l'interface vers le répertoire du moteur Grand Maître.



Sélectionnez le moteur adapté à votre ordinateur. Dans la plupart des cas, il s'agira de la version "x64". Choisissez la version "plain" si la précédente ne fonctionne pas. Si vous avez du très vieux matériel, rabattez-vous sur la x32.

Configuration

Une fois l'un des exécutables choisi, Lucas Chess ouvre la fenêtre de configuration du moteur. Par défaut, il prend comme alias le nom système : "Rodent IV 022 64-bit/MSVS2017". Indiquez ici le nom souhaité, par exemple "Rodent Euwe" ou "Max Euwe"...



Des paramètres importants peuvent être réglés ici, dès maintenant, notament la taille de la table de hachage et le nombre de coeurs mobilisés pour faire tourner le moteur. Quelques autres paramètres secondaire - mais qu'il est utile de connaître - sont également acessible ici (voir "Bien utiliser les moteurs Grand Maître").


Jouer

Pour jouer contre un moteur avec Lucas Chess, il faut ouvrir le menu de configuration d'une partie : menu "Jouer" > "Jouer contre un moteur".



Tout est choisi ici. Voyons le contenu des différents onglets :

Onglet "Configuration initiale" : dans le champ "Adversaire" s'affiche le dernier moteur utilisé par l'interface (Irina sur l'exemple ci-dessous). Cliquez sur le moteur courant, puis "Moteurs externes" et sélectionnez votre moteur Grand Maître dans la liste qui s'ouvre.
Surtout ne touchez pas aux valeurs du champ "Limite de réflexion du moteur". Votre personnalité GM est déjà limitée en force Elo. Par contre, choisissez votre couleur…



Onglet "Configuration d'aide"
: vous choisissez ici si vous souhaitez activer au nom les conseils du tuteur et les aides visuelles.

Onglet "Temps" : cochez "Activer le contrôle de temps", puis choisir les conditions de déroulement de la partie : temps principal, temps additionnel et, éventuellement, un surcroît de temps supplémentaire pour vous.  

Onglet "Coups initiaux" : en principe vous ne devriez rien avoir à faire ici puisque le moteur Grand Maître utilise ses propres bibliothèques. Surtout, ne cochez pas "Activer répertoire".

Onglet "Avancé" : l'option "Choisir le niveau" est par défaut sur "Meilleur coup". Ne changez rien ici. Le moteur, rappelons-le, a ses propres limitations. En revanche, il est à nouveau possible, en dessous, de changer les paramètres généraux du moteur.

Vous trouverez sur ce site un manuel d'utilisation très détaillé de Lucas Chess.

Installation dans Fritz

Fritz est produit commerciale et n'a jamais été prise en compte jusqu'ici, ce site étant en principe réservé aux logiciels libres, gratuits ou abandonnés. C'est nénamoins une excellente interface, assez couramment utilisée, et Fabien Sauser, partie prenante du projet "Moteur Grand maître", l'utilise. Comme il a eu la gentillesse de rédiger une procédure d'utilisation, nous la publions ici.

Mise en place

Une fois l'interface ouverte, sélectionnez l'onglet "module" et cliquez sur "Module UCI".



Dans la fenêtre qui s'ouvre, en haut à droite, cliquez sur les trois petits points à côté du chemin du module courant. Naviguez jusqu'à l'emplacement où vous avez décompressé l'archive du moteur grand maître et sélectionnez le moteur adapté à votre ordinateur. Dans la plupart des cas, il s'agira de la version "x64". Choisissez la version "plain" si la précédente ne fonctionne pas. Si vous avez du très vieux matériel, rabattez-vous sur la x32.



Par défaut, Fritz prend comme nom pour le moteur les informations trouvées dans le binaire de Rodent. Quel que soit le moteur GM choisi, il aura toujours le même nom, du genre "Rodent IV 022 64 bits...". Si vous ne changez rien ici, chaque nouveau moteur GM fera disparaître le précédent. Pour que plusieurs moteurs GM coexistent dans l'interface, il faut prolonger le nom système par le nom du grand maître.  Vous pourrez ainsi en installer autant que voulu. Merci à Jérome Laurent de nous avoir signalé cette petite astuce bien pratique.





Configuration

Cliquez sur le bouton "Paramètres" et réglez les paramètres à votre convenance (voir "Bien utiliser les moteurs Grand Maître").




Toujours dans l’onglet module, cliquez ensuite sur "Changement du module"...



… et sélectionnez le module "Rodent IV 022... Grand Maître".
Cliquez sur "Avancé...". Ajustez la valeur de la table de Hash...



... et cliquez sur "Valider" pour confirmer et sur "Valider" encore un fois pour fermer la fenêtre de paramétrages des modules. Fritz est prêt à utiliser le moteur GM contre vous, à la force désirée.

Jouer

Pour lancer une partie une fois le module chargé, cliquez sur "Régler le niveau" dans l'onglet accueil et sélectionnez "Partie en Blitz" ou  "Partie longue". Surtout, évitez "Temps fixe" et "Profondeur fixe".




Il ne reste plus qu'à choisir les conditions de temps de la partie.



Vous pouvez maintenant affronter votre adversaire.




Fidélité du style


Dernières observations, en guise de conclusion : la simulation du style d'un joueur ne peut être qu'une approximation. Même si Rodent est un moteur peu mécanique, capable de donner une illusion de jeu humain, il n'en reste pas moins un programme, qui ne prendra pas en compte les paramètres importants que sont l'adversaire, la nature de la compétition, le lieu, la forme physique ou mentale du moment… Le moteur est hors de l'univers concret.

D'autres part, en termes de vérité, certains grands maîtres sont plus difficiles à imiter que d'autres. Beaucoup ont des jeux tranchés dont ils s'éloignent peu. C'est le cas de Capablanca, Short, Petrossian, Vachier-Lagrave… De ce fait, on arrivera plus facilement à un profil qui semble proche de son modèle. Certains autres ont en revanche des styles moins marqués ou même sont susceptibles de jouer de manière très différentes, en fonction des circonstances ou de leur inspirations du moment. Ceux-ci sont évidemment plus délicats à simuler. Par exemple, je n'ai toujours pas converti le vieux profil Lasker de Rodent III pour Rodent IV. Parce que Lasker est tout sauf prévisible. Même chose pour Larsen, pour lequel j'ai adopté in finé deux personnalités différentes, pour deux facettes différentes du joueur danois - deux parmi d'autres. Il y a le Larsen nimzoviens de Pawel Koziol, plutôt esquiveur, positionnel et défensif ; et il y a le mien, dans la lignée de la simulation de Chessmaster, représentatif d'un Larsen plus offensif et plus mobile, davantage susceptible d'accepter des positions hasardeuses.

Rob Robinson, février 2022 (merci à Fabien Sauser pour son aide active à la création de cette rubrique).

 
 
 
 
 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();