Osez les programmes Dos - Echecs et informatique sur PC-Windows

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Divers

Osez les vieux programmes Dos !
Ils ont encore beaucoup à offrir



Ils ont la réputation d'être engoncés dans de petites fenêtres, d'être moches, peu puissants et difficiles à utiliser. Moi-même, quand j'ai commencé à m'intéresser aux programmes d'échecs, je ne téléchargeais jamais un titre qui affichait "OS : Dos". J'étais dans l'erreur car le temps a trié entre le bon et le moins bon ; il est vrai que tout ce qui date du début et du
milieu des années 80 est pratiquement inutilisable aujourd'hui et ne peut intéresser que les collectionneurs ou les historiens. Mais l'évolution des performances tant des machines que des logiciels ont fait faire aux programmes un bon considérable, en une dizaine d'années. A partir du début des années 90, apparaissent les premiers  moteurs d'échecs capables de rivaliser avec de très bons joueurs humains.  Beaucoup de ce qui reste accessible de cette époque est excellent et mérite qu'on s'y arrête. Les meilleurs programmes commerciaux sous Dos ont même quelques avantages déterminants :


Chessmaster 4000 Turbo (vue 3D)

1) Gain de fiabilité : grâce à l'émulateur Dosbox, ils fonctionnent mieux qu'à l'époque de leur commercialisation. L'émulateur est fiable à 100% et nous épargne les paramétrages parfois délicats du Dos. Un logiciel sous Dos va TOUJOURS fonctionner; alors qu'un logiciel de la génération suivante, pour Windows, refusera  souvent de tourner sur un Windows 64 bits récent.

2) Gain de force : grâce à nos machines bien plus puissantes que celles des années 90, les moteurs de réflexion "pensent" plus vite et sont donc plus forts aujourd'hui qu'hier.

3) Des moteurs de réflexion excellents : les programmes qui ont surnagés sont pour la plupart équipés de moteurs de réflexion forts, voire très forts, équilibrés et au jeu d'apparence humaine. Dans les années 2000 et suivantes, l'augmentation considérable des capacités de calcul des ordinateurs a poussé les programmeurs à une course au Elo le plus élevé ; résultat : les moteurs de plus en plus forts mais de moins en moins "humains".

4) Riches en fonctionnalités et en contenu : anciens programmes commerciaux devenus gratuits, les programmes d'échecs sous Dos offrent souvent des fonctionnalités avancées et des contenus pédagogiques ou encyclopédiques que l'on ne trouve que rarement sur les programmes freeware d'aujourd'hui - ou bien sous une forme moins aboutie.

5) Universalité : le dernier avantage des programmes Dos, et non des moindres, c'est qu'avec l'émulateur Dosbox, ils peuvent être utilisés avec Windows bien sûr mais aussi avec la plupart des distributions Linux, avec MacOs et avec d'autres OS plus rares tels que BeOs ou Risc, ce dernier étant utilisé souvent sur des nano-ordinateur tels que le Raspberry Pi.


Power Chess : plateau classique et pièces Staunton

Bien sûr, ces vieux programmes ne s'adressent pas à tous les publics. Il est peu probable qu'ils séduisent les joueurs d'échecs occasionnels qui préfèreront pour la plupart se tourner vers des logiciels récents, d'aspect plus moderne et simple à utiliser.  Ils pourraient être utiles, par contre, à tous les autres, ceux, débutants ou non, qui considèrent les échecs autrement que comme un simple passe-temps.

Voici ma sélection des meilleurs programmes Dos :

Bobby Fischer Teaches Chess

Public : débutants, débutants avancés, amateurs
Année : 1994

Ce programme est un cours d'échecs et une encyclopédie des échecs qui s'adresse à un public de débutants ou d'amateurs voulant se perfectionner dans la connaissance du jeu,  en profitant des conseils de Bobby Fischer lui-même. BFTC est d'abord en effet une adaptation informatique du célèbre livre éponyme de l'ancien champion du monde américain. La partie encyclopédique provient, elle, d'un autre livre à succès, le "Picture History of Chess" de Fred Wilson.



Points forts

➤Le contenu pédagogique et encyclopédique
➤Le moteur Chess Genius III de Richard Lang, fort (2300 Elo +), équilibré et au style positionnel souvent comparé à celui de Karpov.
➤Visuellement agréable (partie pédagogique)
➤Facile à installer (version "automatique")
➤Facile à utiliser
➤Version en ligne disponible

Points faibles

➤Le contenu en anglais
➤La partie "jeu d'échecs" fait vraiment "pièce rapportée".

En savoir plus sur Bobby Fischer Teaches Chess ?


Chessmaster 4000 Turbo

Public : débutants, débutants avancés, amateurs, joueurs de club de niveau faible à moyen
Année : 1993

C'est la première version vraiment abouti de tout ce qui fera le succès de la plus célèbre franchise d'échecs de l'histoire : les parties de grand maîtres, les modules éducatifs et le système de création de personnalités, qui permet, avec le même moteur, d'avoir des dizaines d'adversaires de style et de force différents. C'est aussi, d'après moi, le plus beau de tous les programme d'échecs sous Dos. Il concentre tous l'art graphique d'une époque.



Points forts

➤Facile à installer (version "automatique")
➤Apparence datée mais très belle
➤Important contenu pédagogique : cours d'échecs complet, en trois parties, plus d'un millier de parties de grands maîtres (non-commentées)
➤Le moteur The King de Johan de Köning, fort (2200 Elo +), équilibré, d'apparence humaine et assez finement programmable (22 critères).
➤Les 42 adversaires différents, dont 22 simulations de grands maîtres.
➤Fonctionnalités avancées.

➤Belle vue 3D


Point faible

➤Contenu en anglais

En savoir plus sur Chessmaster 4000 Turbo ?


Chess Genius III à V

Public : joueurs aguerris
Année : 1993 à 1996

Bien que visuellement quelconque, Chess Genius intéressera les joueurs aguerris qui pourront compter sur une grande richesse fonctionnelle, une utilisation aisée et un moteur de grande qualité : très fort (+ de 2500 Elo), homogène (excellent en finale) et doté d'un style positionnel très solide, souvent comparé à celui de Karpov.



Points forts

➤Le moteur Chess Genius, avec ses trois styles de base : "solide", "actif" et "risqué"
➤Six bibliothèques d'ouvertures différentes
➤Richesse fonctionnelle
➤Assez facile d'usage

➤Version en ligne disponible (version III)


Points faibles

➤Aspect quelconque
➤Aucun contenu pédagogique ou encyclopédique

En savoir plus sur Chess Genius ?


Chess Tiger Light

Public : joueurs aguerris
Année : 1996

Ce qui a été dit de Chess Genius est valable aussi pour ce programme. Le moteur du français Christophe Théron est un peu moins fort que le Genius de Richard Lang mais offrait tout de même 2400 Elo avec un jeu équilibré et très bon en finale.  



Points forts

➤Le moteur Chess Tiger, au style agréable, très fort et homogène
➤Interface en français

➤Version en ligne disponible


Points faibles

➤Aspect quelconque
➤Absence des outils d'études (version light !)

En savoir plus sur Chess Tiger Light ?


Complete Chess System

Public : joueurs aguerris
Année : 1993

D'aspect quelconque mais fonctionnellement très riche, CCS pourra intéresser les bons joueurs qui apprécieront sa gestion exemplaire des bibliothèques d'ouvertures, ses capacités de gestion de bases de parties et le moteur de Chris Whittington, de force modéré (environ 2000 Elo) mais très solide du point de vue positionnel et dont le jeu est difficile à distinguer de celui d'un maître humain.



Points forts

➤Le moteur CCS, assez fort, homogène et d'allure très humaine.
➤Interface en français
➤Fonctionnalités puissantes
➤Base de parties

➤Version en ligne disponible


Points faibles

➤Des lourdeurs d'usage

En savoir plus sur Complete Chess System ?


Fritz 2 et Fritz 3

Public : joueurs aguerris
Année : 1992 (Fritz 2) et 1995 (Fritz 3)

Moteur historique de Chessbase, Fritz en est ici à ses seconde et troisième versions. Fritz 2 avait déjà réussi à battre Kasparov en blitz - une performance exceptionnelle en 1992. En partie standard, il devait offrir au moins 2000 Elo, avec de bonnes connaissances positionnelles, un jeu en finale solide et un style plus offensif que les moteurs de l'époque.



Fritz 3, nettement plus fort, a pour sa part gagné le championnat du monde des programmes d'échecs en 1995 et réussi à battre Deep Blue sur un simple micro-ordinateur grand public.
Fritz, moteur + interface, est une sorte de mini-Chessbase, avec sa petite database de 570 parties (et des outils de gestion assez puissants pour l'utiliser) accompagné d'une bonne petite collection de positions tactiques à résoudre.

Points forts

➤Le moteur Fritz, assez fort (Fritz 2) ou fort (Fritz 3), homogène et au style actif.  
➤Fonctionnalités puissantes et d'emploi facile
➤Base de parties et exercices tactiques

➤Version en ligne disponible (Fritz 2)


Points faibles

➤Aspect quelconque

En savoir plus sur Fritz ?


Grandmaster Chess

Public : joueur aguerris
Année : 1994

Zarkov, le moteur de Grandmaster Chess, est de force modérée et a tendance à s'effriter en finale mais il déploie par contre un style offensif qui était plutôt rare à son époque. Un réglage permet cependant de choisir deux autres "personnalités", l'une plus équilibrée entre attaque et défense, l'autre nettement défensive.



Points forts

➤Le moteur Zarkov, assez fort (2000 Elo) au style offensif.
➤Richesse fonctionnelle
➤Assez facile d'usage

➤Vue 3D utilisable
➤Version en ligne disponible


Points faibles

➤Aucune contenu pédagogique ou encyclopédique

En savoir plus sur Grandmaster Chess ?


HIARCS 7.01

Public : joueur aguerris
Année : 1999

Commercialisé tardivement, HIARCS 7.01 est la dernière version Dos de ce programme d'échecs très connu des aficionados pour son moteur exceptionnel. Toutes les versions suivantes concernaient Windows et n'ont jamais été libérées. En termes de puissance de l'interface et de facilité d'utilisation, j'estime que c'est le meilleur de tous les Dos. Il est par exemple capable de lire et d'exploiter les fichiers aux formats EPD et PGN ainsi que les CBF de Chessbase. L'autre atout de ce programme est bien sûr son moteur.



Points forts

➤Le moteur HIARCS, très fort (2500 Elo +), équilibré, très solide, positionnellement et susceptible d'endosser trois styles différents : "solide", "normal" et "agressif"
➤Interface en français
➤Les cinq bibliothèques d'ouvertures différentes.
➤La richesse fonctionnelle et la facilité d'utilisation

➤Capable d'exploiter les fichiers PGN et EPD

➤L'interface en français

Points faibles

➤Interface quelconque

En savoir plus sur HIARCS ?


Kasparov's gambit

Public : débutants, débutants avancés, amateurs, joueurs de club de niveau faible à moyen
Année : 1993

Pour contrer Chessmaster sur le marché des échecs grand public, Electronic Art a embarqué le champion du monde en titre dans l'aventure Kasparov's Gambit, un logiciel d'échecs à forte visée pédagogique. Malgré ses qualités (un bon moteur, un contenu très riche) Kasparov's Gambit a été un échec commercial et EA a abandonné la partie. Mais le programme est toujours là...



Points forts

➤Facile à installer (version "automatique")
➤Le contenu pédagogique : glossaire, 125 tutoriels (en fait un cours complet), 500 parties historiques commentées et une multitude de problèmes à résoudre.
➤Le moteur Socrates II,  fort (2200 Elo +), au style tactique-offensif ressemblant à celui de Kasparov et modestement programmable (six critères).
➤Les 38 adversaires de force et de style différents.
➤Les cinq bibliothèques d'ouvertures différentes.
➤La richesse fonctionnelle

➤Belle vue 3D


Points faibles

➤Contenu en anglais

En savoir plus sur Kasparov's Gambit ?


M Chess Pro

Public : joueurs de bon niveau
Année : 1993

M Chess Pro vaut surtout par son moteur du programmeur Martin D. Hirsch, l'un des plus puissants des années 90, avec un niveau Elo estimé à plus de 2600 Elo.



Points forts

➤Le moteur M Chess, très fort (2500 Elo +), très solide positionnellement, offert avec trois styles différents : défensif, équilibré, offensif.
➤Plusieurs bibliothèques d'ouvertures disponibles
➤Grande richesse fonctionnelle
➤Version en ligne disponible

Points faibles

➤Aspect quelconque
➤Interface un peu lourde d'emploi.
➤Aucun contenu pédagogique ou encyclopédique

En savoir plus sur M Chess Pro ?

Power Chess

Public : débutants, enfants et amateurs
Année : 1994

Power chess a été le seul programme d'échecs sur le créneau grand public à avoir réussi à concurrencer Chessmaster. Ce n'est pas sans raison : il avait beaucoup de qualités. Aujourd'hui il est disponible en version française, sous émulateur PCem - car c'est un programme hybride mi-Dos, mi-Windows. Il reste un excellent prof pour joueurs débutants et débutants avancés.



Points forts

➤Le moteur WChess, assez fort (2100 Elo +), équilibré, modestement programmable (six critères) et capable de s'adapter automatiquement au niveau du joueur humain.
➤Les nombreuses personnalités de force et style différents.
➤Les parties historiques commentées en audio et en français
➤Le commentaire de vos propres parties, toujours en audio et en français.
➤Une collection de pièces et de plateaux en 3D de très belle facture.

Points faibles

➤Les limitations de l'émulation PCem qui gênent la gestion de fichiers et empêchent l'échange de fichiers entre Power Chess et d'autres applications.

En savoir plus sur Power Chess ?

Rebel 10 et 12

Public : joueurs aguerris
Année : 1998 et 2004

Derniers programmes de la lignée "Rebel" d'Ed Schröder, Rebel 10 et Rebel 12 offrent des fonctionnalités très avancées avec un moteur très fort, de grande qualité, réputé pour son style humain et susceptible d'endosser des tempéraments différents. Le moteur de Rebel 12 est par ailleurs programmable, les 18 critères à modifier permettant d'envisager l'élaboration de personnalités nouvelles assez précises.



Points forts

➤Le moteur Rebel (2500 Elo+), ses cinq tempéraments de base ("agressif", "actif",  "équilibré", "solide" et "défensif") et ses deux versions spéciales ("tactical engine" et "bluff chess").
➤La version programmable du moteur sur Rebel 12
➤Gestion très performante des bibliothèques d'ouvertures
➤Fonctions puissantes et assez faciles d'emploi.
➤Interface francisée

Points faibles

➤Aucun contenu pédagogique ou encyclopédique
➤Aspect quelconque

En savoir plus sur Rebel ?


Sargon V - World Class Chess

Public : débutants, débutants avancés, amateurs
Année : 1991

Ce vieux programme tient toujours la route, avec un bon moteur, dernier de la génération Sargon développé par Dan et Kathleen Spracklen et qui joue à la manière de Tigran Petrossian. Le contenu pédagogique est consistant, avec 321 exercices : exercices de fin de partie, exercices de combinaisons tactiques, parties illustrées et commentées (en anglais) pour lesquelles il faut trouver les coups suivants. Ce n'est pas un cours mais c'est facile à utiliser, de préférence en appui d'une formation parallèle.  



Points forts

➤Le moteur Sargon V, fort (2200 Elo) et au style défensif mais capable de contre-attaques vigoureuses.
➤Les nombreux exercices

➤Facile à installer (version automatique)


Points faibles

➤Aspect visuel : du fun qui a mal vieilli

En savoir plus sur Sargon - World Class Chess ?


Vous trouverez beaucoup d'autres programmes d'échecs sous Dos sur cette page du site...

Rob Rob, mai 2022


 
 
 
 
 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();