Sargon 1978 - Echecs et informatique sur PC-Windows

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Les moteurs

Sargon 1978 UCI
Le retour du premier moteur d'échecs accessible au grand public


Le vieux Sargon I, de Dan et Kathe Spracklen, a été converti à l'UCI par Bill Forster. Un précieux oldie.


Le Sargon UCI de Bill Forster est une adaptation aux processeurs de PC et au protocole de communication UCI d'un programme développé initialement par Dan et Kathe Spracklen en assembleur pour le processeur Zilog Z80. C'était en 1977. A la fin des années 70 et au début des années 80, le Z80 partageait le marché des consoles de jeux et des ordinateurs familiaux avec le Motorola 6502. La première machine à faire tourner Sargon fut le Wavemate Jupiter III, console de jeu d'échecs dédiée utilisant le Z80. Mais par la suite, Sargon a été adapté à pratiquement toutes les machines familiales de l'époque, y compris celles qui fonctionnaient avec le 6502*.


Carte mère à base de Zilog Z80 utilisée dans une console d'échecs pour faire tourner le sargon I de Dan et Kathe Spracklen.

Un moteur historique

Le sargon I de 1978 est donc à tout point de vue un moteur historique. Il n'était pas très puissant et il pouvait commettre des erreurs qu'un humain, même de faible niveau, ne ferait pas. Il est douteux que la force du moteur sur une machine équipée de Z80 ait dépassé les 1200 Elo. Son jeu défensif et mou n'était pas des plus agréables. Mais c'était le tout premier programme d'échecs jouant décemment accessible au grand public. Et c'est bien le même que je vous invite à faire tourner sur votre PC, car la version de Bill Forster utilise le code des Spracklen. Il jouera donc de la même façon. Par contre, il sera certainement un peu plus fort sur nos machines modernes.

Alors qu'au début des années 80 la plupart des micro-ordinateurs familiaux ne possédaient aucun système de chargement des données d'un programme, les époux Spracklen commercialisait 15 dollars un listing des codes à saisir sur n'importe quelle machine utilisant le Z80 (voir ci-contre). Puis, lorsque les supports à bande magnétique sont apparus, le Sargon c'est retrouvé rapidement disponible sur toutes les machines de l'époque, en commençant par le Tandy TRS-80, grâce aux portage de Paul Lohnes, un officier de la marine américaine.



Téléchargement, installation


On trouve le moteur sur Github ou sur Chess Engines Diary.

<- Ci-contre, l'affichage de Sargon I sur un Tandy TRS-80

Télécharger Sargon I sur Github ?
Plusieurs fichiers sont proposés sur cette page. Téléchargez celui qui se nomme "sargon-engine.exe".

Téléchargez Sargon I sur Chess Engines Diary ?
Vous obtenez une archive 7zip qui peut être décompressée avec n'importe quel logiciel d'archivage (en particulier 7Zip, logiciel gratuit).

Le moteur Sargon 1978 s'installe comme n'importe quel moteur dans une interface quelconque acceptant les moteurs UCI, qu'elle soit libre (Arena, Lucas Chess, Mayura Chess Board...) ou commerciale.



Configuration

Il n'y a pas grand chose à régler, le menu de configuration du moteur étant quasiment vide. Sargon  utilise automatiquement une table de transposition de 4 Mo, suffisante pour son niveau de force. On peut néanmoins choisir par avance une profondeur d'analyse pour le moteur, entre 1 et 20. Par défaut la valeur est à zéro, ce qui signifie en fait qu'il n'y a aucune limitation.


Style de jeu

Il est difficile de parler d'un style de jeu pour les moteurs d'échecs du début des années 80. La faible capacité de calcul des machines de l'époque ne permettait pas de créer des moteurs offensifs, capables de brillantes combinaisons tactiques. Sargon ne fait pas exception à la règle. Son jeu était essentiellement défensif et peu entreprenant. Il avait beaucoup de mal à faire preuve d'agressivité, même dans les cas où il se trouvait en position de contre-attaquer. Ses connaissances positionnelles étaient également assez limitées. Par exemple, on pouvait fréquemment le voir répéter une position puis concéder la nullité dans une situation pourtant beaucoup plus solide que celle de son adversaire, du point de vue positionnel. C'est un point sur lequel Bill Forster a pu améliorer le jeu de Sargon, sans toucher au code. Il lui a suffit de programmer l'UCI pour qu'il exige du moteur de tester une autre position si les coups venaient à se répéter. Dans le cas où ce coup alternatif lui paraîtrait bon, il serait choisi en remplacement du coup répétitif.

Rob Robinson, février 2022


* Il y a eu également une version codée pour le Motorola 6502.


 
 
 
 
 
 
 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu _gaq.push(['_trackPageview']); (function() { var ga = document.createElement('script'); ga.type = 'text/javascript'; ga.async = true; ga.src = ('https:' == document.location.protocol ? 'https://ssl' : 'http://www') + '.google-analytics.com/ga.js'; var s = document.getElementsByTagName('script')[0]; s.parentNode.insertBefore(ga, s); })();